À toi, à moi… De Je veux TOUT à J’accueille TOUT

Cher égo,

Je te demande pardon, de t’avoir mis tant de pression. D’avoir souhaité si fort et d’avoir été si déterminée à réussir notre relation, notre famille et notre vie. Souvent je t’ai blâmé, critiqué et jugé « pas assez ». Aujourd’hui, je comprends comment tu as souvent pu te sentir car je me suis aussi blâmée, critiquée et souvent jugée « pas assez »…

Tu vois, j’avais peur de te comprendre, je niais profondément ce sentiment de ressemblance avec toi, car j’étais tout simplement effrayée à l’idée de visiter les mêmes souffrances que les tiennes, celles qui m’habitaient, derrière cette volonté pourtant si sincère de réussir notre vie.

Mes intentions étaient bien nobles mais tout aussi inconscientes et destructrices que les tiennes, finalement. Et pour ça aussi je te demande pardon. Toute cette détermination que je portais à bout de bras me maintenait constamment dans un état de lutte continuelle qui manquait cruellement de douceur, je l’avoue.

La vérité, c’est que derrière cette allure de femme forte prête à s’engager jusqu’à la mort afin de réaliser nos rêves les plus fous, prête à tout donner pour construire et bâtir l’amour tout autour de nous, j’étais effrayée. Autant que toi, j’imagine.

J’étais ta version « positive ». La « cheerleader » de notre vie, et ensemble, nous formions les deux côtés de la même médaille. Nous nous complétions à merveille, finalement…

Je te crois quand tu me dis que tu étais sincère et que tu souhaitais, toi aussi, le meilleur pour nous deux. Je le sais, car aujourd’hui je comprends que nous souhaitions tous les deux sincèrement la même chose, simplement, à l’aide de comportements différents…

J’avais mes raisons de te « pousser » et tu avais tes raisons de « résister ». Nous étions tous les deux rebelles, à notre façon. Nous refusions tout les deux le même « faux-semblant » que la vie nous propose, simplement toi tu avais choisi d’abdiquer, et moi de tout réparer.

Je pensais être capable de réussir, appuyée par ma détermination sans faille et mon engagement de béton. Et c’est seulement aujourd’hui que je réalise que c’était en fait de « l’auto-protection ».

Je me protégeais ainsi inconsciemment de l’échec, puisqu’il m’était beaucoup plus facile de te juger et de te blâmer que d’établir certaines frontières murmurées par mon coeur. Je n’avais pas le courage d’être pleinement responsable de te faire vivre les réelles conséquences de ta passivité alors ainsi j’avais l’impression d’avoir du contrôle sur la perspective de l’échec.

Mais quelle union et quel sentiment d’appartenance finalement, puisque toute cette lutte n’a fait que me diviser de l’Essence de qui je suis?

La vérité, c’est qu’en voulant tellement éviter le pire, je l’ai attiré, moi aussi.

Alors je te demande pardon, et je te dis que je t’aime, du plus profond de mon coeur. Je souhaite aussi te dire que nous avons tous les deux été à la hauteur, car je sais que nos intentions ont toujours été bienveillantes, l’un envers l’autre.

De Je Veux TOUT à J’accueille TOUT…

Aujourd’hui j’ai le courage et la wellingness de choisir consciemment de laisser le coeur nous guider. Il me souffle qu’il nous montrera le chemin vers un Univers jusque là inconnu, et il dit que la finalité n’existe pas, que tout est expérience.

Et que ces expériences ne seront ni bonnes, ni mauvaises, mais simplement des expériences que nous allons accueillir avec Courage, Compassion et Amour.

Qu’il se peut que, chemin faisant, j’intègre encore plus profondément de compassion et d’ouverture face à toi, tout en te tenant, pour une fois, responsable de tes comportements. Je comprends que je ne choisis plus de sauver, et de tout réparer, et que ce sera le plus beau des cadeaux que je puisse nous offrir.

Car aujourd’hui je sais que tes comportements ne sont pas qui je suis, et que qui je suis est beaucoup, beaucoup plus grand que ça. Et que si je ne me donne pas l’opportunité de m’en rendre compte par moi-même, je m’aurai nui, au final, moi qui cherchais naïvement à te réparer…

Merci pour tout, cher égo. Je te suis profondément reconnaissante d’avoir si longtemps gouverné ma vie puisque tu m’auras permis, aujourd’hui, de choisir consciemment de réouvrir mon coeur à l’Essence de qui je suis et d’avoir le courage et la wellingness de plonger dans une mer d’inconnu, cet endroit que je ne connais pas encore mais qui a déjà le pouvoir de faire vibrer mon coeur à l’idée d’y découvrir un espace de liberté d’Être, pleinement.

Et je sais maintenant que dans cet espace je ne me sentirai plus jamais séparée de qui ou quoi que ce soit…

Je suis prête. J’accueille TOUT. I embrace it ALL

À suivre …

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone