Une fois la « boîte noire » éclatée, il y a rapidement un champ de possibilités infinies qui se dessine devant nous. Et généralement, il y a également un grand vide qui apparaît aussitôt. Et le vide, ça fait peur, n’est-ce pas?

Je me souviens très bien du moment où je me suis retrouvée devant ce tableau blanc, il y a quelques années… Mais qu’est-ce que je vais y peindre? que je me suis dit, découragée.

Mon enthousiaste s’est alors éteint aussi vite qu’il s’était manifesté. Puis, tranquillement, de petites idées se sont présentées, comme des intuitions ou des actions inspirées. Armée de tout mon courage, je les ai exposées à mon entourage. Quelle erreur!

Un paquet de jugements de toutes parts ont fusé. Alors j’ai décidé de m’opprimer. De me taire. De ne plus rien partager. J’avais honte d’avoir osé, ne serait-ce qu’un instant, croire que ce serait aussi facile, qu’il suffirait de suivre l’élan de mon coeur afin que tout se transforme avec facilité.

Ce que j’ignorais encore à cette époque, c’est qu’il suffit simplement de respirer. Oui, il suffit d’accueillir ces jugements et de les laisser exister. Nous n’avons pas à nous battre. Nous n’avons pas à prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. Nous avons simplement à laisser exister ces idées.

Encore aujourd’hui, j’ai réalisé que je me taisais. Que j’oppressais qui j’étais pleinement par peur du rejet. Incroyable, n’est-ce pas, après tout ce chemin déjà parcouru?

En effet, je me suis laissé avoir comme bien des gens par les beaux principes du développement personnel du style : « il faut travailler fort sur soi-même pour être une meilleure personne » ou encore « un jour, après avoir réglé tous nos blocages, nous seront libérés de notre égo »… Tu saisis de quoi je parle?

Eh bien, imagine-toi donc que furtivement, j’étais toujours et encore dans un « pattern » de performance. Je voulais tellement prouver que j’étais une « bonne personne » qui avait « travaillé fort sur elle-même » que je n’osais plus m’exprimer pleinement sans avoir peur d’être rejetée. Oui, encore aujourd’hui!

Puis, ce matin Sylvie m’a demandé si j’étais prête à dire OUI à la pleine expression de qui je suis. Et j’ai répondu OUIIIII!

Par la suite, ma journée s’est déroulée de façon tellement fluide et facile. Mon coeur vibrait de plus en plus fort et les idées abondaient. Tous les nuages s’étaient dissipés.

Plus tard, après avoir admiré un coucher de soleil grandiose tout en savourant un verre de champagne, nous avons mangé, rigolé, chanté et dansé. Nous avons ri, souri et surtout apprécié. Le tout avec Grâce et Facilité.

Alors si toi aussi, tout comme moi, tu oppresses souvent cette partie de toi qui souhaite émerger, je t’invite à lire l’article suivant : Après le chaos, l’Expansion!

Il suffit parfois de quelques respirations pour prendre de très grandes expansions…

Avec amour,

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone